HYDROPOWER EUROPE Final Event: “The Important Role of Hydropower in Energy Transition”

Envoyer cet article à un contact
Imprimez en PDF
a-
A+

[Traduction Automatique par des services en ligne]

 

La conférence HYDROPOWER EUROPE qui a eu lieu en ligne le 23 février 2022 était l'événement final du projet HYDROPOWER EUROPE - un projet qui a été créé dans le cadre de l'appel de l'Union européenne : " H2020-LC-SC3-2018-2019-2020 (BUILDING A LOW-CARBON, CLIMATE RESILIENT FUTURE : SECURE, CLEAN AND EFFICIENT ENERGY) " et qui est en cours depuis novembre 2018. 

 

L'objectif de cet événement était de présenter les résultats du projet HYDROPOWER EUROPE, à savoir les conclusions tirées de la consultation des parties prenantes du secteur qui ont conduit à la création du programme de recherche et d'innovation (RIA) et de la feuille de route stratégique pour l'industrie (SIR) (Voir les publications clés sur https://hydropower-europe.eu et voir notre vidéo de diffusion sur : https://youtu.be/Kwccf0ZESxo).

 

 

Anton Schleiss, président d'honneur de la Commission internationale des grands barrages (CIGB) et professeur émérite de l'EPFL, a ouvert la conférence en présentant la situation de l'hydroélectricité en Europe et en suggérant que cette source d'énergie pourrait fournir des contributions accrues dans les années à venir, reconnaissant que seuls deux tiers du potentiel économiquement réalisable ont été exploités jusqu'à présent. En effet, dans le domaine de la production d'énergie, l'hydroélectricité reste un outil d'approvisionnement excellent et sûr pour soutenir la transition énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique. Il a révélé que dans plus de la moitié des pays d'Europe, l'hydroélectricité assure encore une part importante (>25%) de la production d'électricité, ce qui est important pour le succès de la transition énergétique en garantissant un approvisionnement sûr en électricité. Au niveau mondial, l'hydroélectricité produit à elle seule les trois quarts de l'électricité renouvelable.

 

Mme Hélène Chraye, chef d'unité pour la transition énergétique propre et directrice adjointe de Clean Planet à la DG R&I, a suivi l'ouverture avec une vue d'ensemble des "Objectifs du financement européen de la R&I en matière d'hydroélectricité" et de la stratégie globale de l'UE pour atteindre les objectifs fixés par le Green Deal européen.  

 

Le webinaire s'est ensuite concentré sur les principaux résultats du projet HYDROPOWER EUROPE. Anton Schleiss et Jean-Jacques Fry ont eu la tâche de présenter les points forts de nos principaux documents : l'AIR et le SIR, qui ont été créés après trois ans de consultation approfondie impliquant plus de 600 parties prenantes. Les rapports finaux (~140 pages chacun) présentent 18 thèmes de recherche avec 80 sujets (RIA) et 11 directions stratégiques qui comprennent 40 actions détaillées (SIR). Deux brochures de synthèse illustrées d'environ 20 pages chacune ont été produites par le forum et donnent un aperçu des résultats de haute à très haute priorité. 

 

 

De la Commission européenne, Thomas Schleker, chargé de mission à la DG R&I, et Sébastien Mortier, gestionnaire de portefeuille de projets de recherche au CINEA, ont partagé avec le public quelques impressions sur le travail d'HYDROPOWER EUROPE. Ils ont remercié l'équipe pour la bonne coordination et les excellents résultats. 

 

Enfin, Mark Morris, un membre de l'équipe de SAMUI France, a clôturé la série de présentations. Il a rappelé à l'auditoire l'importance du rôle de l'hydroélectricité dans la transition énergétique et donc la nécessité d'avoir une voix permanente et commune en Europe pour le secteur de l'hydroélectricité afin de soutenir la recherche et l'innovation ainsi que de sensibiliser le public en promouvant des actions stratégiques. 

 

Comme on a pu le constater au cours des tables rondes qui ont réuni quelque 130 participants en ligne, l'hydroélectricité en Europe est confrontée à un grand nombre de défis. Les résultats d'HYDROPOWER EUROPE détaillent l'agenda et la feuille de route pour aider à relever ces défis environnementaux, sociétaux, technologiques et commerciaux. Comme l'a conseillé Jean-Jacques Fry lors des déclarations finales : "La communication sur l'hydroélectricité en tant que catalyseur de la transition énergétique est essentielle pour l'avenir. Il est clair que l'hydroélectricité a rendu de grands services pendant plus de 150 ans, mais il est maintenant temps de parler à la société civile et aux décideurs politiques de son potentiel de développement futur".

 

Anton Schleiss a conclu l'événement en soulignant à nouveau que les résultats du forum HYDROPOWER EUROPE confirment que l'hydroélectricité est un partenaire clé et un catalyseur pour la transition vers une énergie propre, non seulement en Europe, mais aussi dans le monde entier. Il a remercié tous les membres du consortium du projet HYDROPOWER EUROPE, le comité consultatif d'experts ainsi que les plus de 600 parties prenantes participant au forum HYDROPOWER EUROPE pour leur collaboration efficace et fructueuse pendant les 40 mois du projet. Sa gratitude pour le financement est également allée à la Commission européenne représentée par les agents participants qui ont apporté une contribution précieuse au cours du projet. Le Forum a été en mesure de rassembler une grande famille d'experts et de parties prenantes, et avec son soutien continu, la sensibilisation du public sur le rôle important de l'hydroélectricité peut être accrue à l'avenir.

 

 

Présentations des intervenants:

 

  •  Introduction (Anton J. Schleiss, Hydropower Europe) - Lien
  • Objectifs du financement européen de la R&I dans le domaine de l'hydroélectricité 
    (Hélène Chraye, European Commission) - Lien
  • Principaux résultats de l'agenda de recherche et d'innovation (AIR) (Anton Schleiss, Hydropower Europe) - Lien
  • Principaux résultats de la feuille de route stratégique pour l'industrie (SIR) (Jean-Jacques FRY, Hydropower Europe) - Lien
  • L'avenir du Forum HYDROPOWER EUROPE en tant que voix commune et permanente en Europe (Mark Morris, Hydropower Europe) - Lien

 

Enregistrement complet de l'évènement en cliquant sur ce lien
 

Tags : Events

ICOLD-CIGB 2023 - 91eme Réunion Annuelle CIGB, 11 - 15 Juin 2023

Envoyer cet article à un contact
Imprimez en PDF
a-
A+

[Traduction Automatique fourni par Deepl]

ICOLD2023

 

 

Réunion Annuelle CIGB 2023

 

[ Mise à jour Octobre 2022 : Bulletin Initial disponible ici (anglais seulement) ]

 

Chers membres de la CIGB, chers collègues, Mesdames et Messieurs,

 

Au nom de la Commission Internationale des Grands Barrages (CIGB), j'ai l'honneur d'inviter nos 104 comités nationaux à envoyer des délégués et leurs accompagnateurs à la 91ème Réunion Annuelle de la CIGB. La réunion se tiendra du 12 au 15 juin 2023 à Göteborg, en Suède.

 

Göteborg est une ville moderne située sur la côte ouest de la Suède, dotée d'une riche culture et d'une longue histoire de commerce et d'influences internationales.  Les conditions météorologiques devraient être parfaites pour cette réunion de juin 2023.  Deuxième ville de Suède, Göteborg peut se targuer d'une scène culturelle dynamique, de restaurants de classe mondiale, d'un mode de vie durable et d'une histoire fascinante, le tout à quelques pas de nos hôtels et du centre de conférence de la CIGB.

 

Cette 91e réunion annuelle de la CIGB sera accueillie par le comité national de la Suède, SwedCOLD, qui s'y prépare depuis plusieurs années déjà.  Plusieurs excellents voyages d'étude seront proposés avant et après la réunion, ainsi que notre habituelle soirée culturelle et excursion technique exclusive à la CIGB. SwedCOLD organise également un symposium spécial dans le cadre de la CIGB 2023, sur le thème de la gestion pour des barrages sûrs.  L'objectif de ce symposium est de partager des informations issues d'études de cas, de technologies et d'innovations visant à accroître la sécurité des barrages et des digues, ainsi que les avantages qui en découlent.  Je remercie sincèrement Maria Bartsch, vice-présidente de la CIGB, Anders Isander, président de la conférence CIGB 2023, et les autres membres du comité d'organisation de SwedCOLD pour leur travail acharné et leur dévouement au succès de la conférence CIGB 2023.

 

J'encourage vivement la famille et les amis de la CIGB à se réunir pour la CIGB 2023 à Göteborg, alors que nous poursuivons notre mission consistant à établir des normes et des directives pour garantir que les barrages et les digues sont construits et exploités de manière sûre, efficace et économique, et qu'ils sont écologiquement durables et socialement équitables.  J'invite les représentants des 104 comités nationaux de la CIGB à participer à cette réunion alors que nous nous efforçons de relever les défis du 21ème siècle dans le développement et la gestion des ressources mondiales en eau et en énergie hydroélectrique. Prenez soin de votre santé et de votre sécurité, et je me réjouis de vous voir - en personne - à Göteborg, en Suède, en juin 2023.

Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués,

 

icold

Ancien Président, International Commission on Large Dams /

Commission Internationale des Grands Barrages (ICOLD/CIGB)

 

 

 

Plus d'info sur le site dédié

 

[ Mise à jour Octobre 2022 : Bulletin Initial disponible ici (anglais seulement) ]

 

Tags : Evènements

Africa 2023 - 10 - 12 Juillet 2023

Envoyer cet article à un contact
Imprimez en PDF
a-
A+

 

 

Africa2023

 

STOCKAGE DE L'EAU ET DÉVELOPPEMENT DE L'HYDROÉLECTRICITÉ EN AFRIQUE

 

 

aura lieu au centre de conférence Speke Resort Munyonyo,
Lac Victoria, Ouganda
29 novembre - 1er décembre 2022

Nouvelles dates : 10 - 12 Juillet 2023

 

 

L'objectif des conférences régionales pour l'AFRIQUE, co-organisées par Aqua~Media International et la CIGB, en collaboration avec les gouvernements des pays hôtes, est de réunir un groupe d'experts de toutes les régions du monde pour se concentrer sur des questions d'intérêt spécifique pour l'Afrique, dans le domaine du stockage de l'eau et du développement de l'hydroélectricité.

En général, les participants comprennent des représentants de haut niveau des ministères et des services publics, des groupes de développement privés, des cabinets de conseil, des banques de développement internationales et régionales, des entrepreneurs et des fournisseurs d'équipements.

 

Les thèmes abordés vont de l'identification et de la planification des projets au financement, en passant par la conception, la protection de l'environnement, les aspects sociaux, puis la construction, l'exploitation, la maintenance et la remise en état.

 

La collaboration transfrontalière pour les projets transfrontaliers, les sites difficiles et la résilience climatique, ainsi que le renforcement des capacités et la formation, sont des sujets qui figurent toujours en bonne place dans l'ordre du jour.

 

AFRICA 2022 sera la quatrième conférence et exposition de cette série. La première a eu lieu à Addis-Abeba, en Éthiopie, en 2013, sous les auspices de l'Union africaine, avec un discours liminaire du commissaire à l'énergie et à l'industrie. La seconde s'est tenue à Marrakech, au Maroc, en 2017, sous le haut patronage de S.M. le Roi Mohammed VI.

 

AFRICA 2019 s'est déplacé vers le sud, à Windhoek, en Namibie, et a bénéficié d'une forte participation de NamPower, du Partenariat mondial pour l'eau - Afrique australe et du Pool énergétique d'Afrique australe. La Banque mondiale, la Banque africaine de développement et l'Union africaine ont toutes beaucoup contribué aux programmes.

 

L'Ouganda est un partenaire local enthousiaste d'AFRICA 2022. Les délégués internationaux et les personnes accompagnantes se réuniront dans un cadre magnifique, pour trois jours de sessions, précédées d'ateliers et de séminaires de formation, et suivies de visites de centrales hydroélectriques. De nombreuses possibilités de mise en réseau et d'excursions culturelles sont également prévues.

 

Voir le site web

 

Tags : Evènements

CIGB 12ème Symposium Club Européen 2023 - 5 au 8 Septembre 2023

12europeanClublogo

 

Le Comité Suisse des Barrages a le plaisir de vous inviter au 12e Symposium du Club Européen de la CIGB, qui se tiendra du 5 au 8 septembre 2023 à Interlaken.

 

Nous rejoindre sera une excellente occasion de participer aux festivités entourant le 75e anniversaire du Comité Suisse des Barrages, fondé en 1948.

 

Aujourd'hui, des défis nouveaux et inattendus se posent pour le large éventail de barrages existants en Europe, et de nouvelles perspectives sur le développement de nouveaux projets pour soutenir la transition énergétique de l'Europe ont émergé. Ces nouveaux défis sont au cœur des thèmes proposés pour le développement pendant le Symposium.

 

Le 75e anniversaire du Comité suisse des barrages sera une excellente occasion non seulement de tirer parti de la rétrospective de la vaste histoire de la Suisse en matière de développement des barrages, mais aussi de révéler des perspectives sur le nouveau rôle des barrages pour une transition énergétique plus sûre.

 

Une série d'ateliers dans divers domaines de la conception et de la sécurité des barrages sera proposée avant le symposium. Une visite sur le site de construction du nouveau barrage-voûte à double courbure de Spitallamm donnera une idée des défis liés à la construction d'une nouvelle structure au pied d'une structure existante. Nous sommes impatients de vous rencontrer à Interlaken en 2023 !

 

 

 

Plus d'infos en cliquant sur ce lien pour voir le dépliant.

 

Tags : Evènements

HYDRO 2023,16-18 Octobre 2023, Edinburgh, Ecosse

Envoyer cet article à un contact
Imprimez en PDF
a-
A+

[Traduction automatique fourni par Deepl]

 

hydro2023

 

HYDRO 2023

 

NEW IDEAS FOR PROVEN RESOURCES

 

International Conference and Exhibition

 

16 - 18 Octobre 2023

Edinburgh International Congress Centre (EICC), Ecosse

 

 

 

MISSION D'HYDRO 2023

 

Comme toujours, l'objectif principal du rassemblement de la communauté mondiale de l'hydroélectricité est d'échanger des expériences pratiques, d'apprendre les nouveaux développements techniques (qui sont nombreux), d'encourager les meilleures pratiques et de jouer ensemble un rôle dans le développement de l'hydroélectricité dans les régions du monde qui en ont le plus besoin. Outre les nouveaux projets, l'accent est également mis sur la maximisation de la valeur des actifs hydroélectriques existants, par la remise à neuf, la modernisation et l'amélioration de l'efficacité opérationnelle. Ces événements annuels sont probablement les conférences les plus véritablement internationales consacrées spécifiquement à l'hydroélectricité ; et, en dehors de COVID, nous accueillons au moins 1200 délégués de plus de 70 pays. Nous nous concentrerons sur le potentiel et les plans de développement, l'évolution des rôles de l'hydroélectricité, l'adaptation aux nouveaux défis, la garantie de la sécurité et de l'efficacité opérationnelle, et la protection de l'environnement, parmi de nombreux autres sujets. Une importante exposition technique se déroulera parallèlement à la conférence, présentant l'état de l'art de la technologie et de l'ingénierie hydroélectriques, avec de nombreux produits et services exposés. Nous encourageons les jeunes ingénieurs et les étudiants à y participer. Des tarifs d'inscription pour les étudiants seront disponibles sur demande. La Fondation AMI pour l'hydroélectricité envisage d'aider certains délégués de pays moins développés ou confrontés à des difficultés économiques à participer à la conférence, en prenant en charge les frais d'inscription et d'hébergement. Voir : https://www.hydropower-dams.com/foundation.

 

 

EDINBURGH AS HOST CITY

 

Edinburgh has been Scotland's capital since the 15th century and is steeped in history. It is compact and hilly, with many magnificent views and buildings. It comprises a medieval Old Town and an elegant Georgian New Town with gardens and neoclassical buildings. The two contrasting townscapes, which give the city its unique character, are together listed as a UNESCO World Heritage Site. Towering over the city is Edinburgh Castle, a former fortress and royal residence. It is home to Scotland’s crown jewels and the Stone of Destiny - once used in the coronation of Scotland’s monarchs. Other sites include the Palace of Holyroodhouse, St. Giles’ Cathedral, and Canongate and Greyfriars churches. Edinburgh is the seat of the Scottish Government, the Scottish Parliament and the highest courts in Scotland. The city has long been a centre of education, particularly in the fields of science and engineering, medicine, law, literature and philosophy. Edinburgh has world class hotels available in all categories, mostly within easy walking distance of the EICC. Rooms will be blocked at favourable prices for delegates, and can be booked at the time of registration. There will be a cultural tour for all participants on 15 October, so that there will be an opportunity for everyone to see the city’s most famous sites of interest. Then there will be a package of tours for accompanying persons, in and around the city during the conference days.

 

 

 

LE PATRIMOINE HYDROÉLECTRIQUE DE L'ÉCOSSE
 

Le rôle de l'hydroélectricité écossaise

 

L'Écosse produit environ 85 % de l'énergie hydroélectrique du Royaume-Uni (RU), avec une capacité installée d'environ 1 650 MW dans les centrales hydroélectriques classiques et de 740 MW dans les centrales à accumulation par pompage. Il compte 78 grands barrages et 54 centrales hydroélectriques de taille moyenne/grande, avec plus de 300 km de tunnels associés. Plus de 3 000 MW de nouvelles capacités de pompage-turbinage sont actuellement en projet. L'Écosse est également un leader mondial dans le développement et le déploiement des technologies de l'énergie des vagues et des marées. Elle accueille le centre d'essai des vagues et des marées le plus important au monde, le Centre européen des énergies marines (EMEC), situé dans les Orcades, le plus grand réseau de courants de marée au monde et la turbine de courant de marée la plus puissante au monde. Au cours du siècle dernier, l'hydroélectricité écossaise a joué un rôle majeur dans la composition énergétique du pays. Bien que l'hydroélectricité soit aujourd'hui à la traîne derrière l'éolien, le solaire et la biomasse en tant que source d'électricité renouvelable au Royaume-Uni, elle a joué un rôle vital en connectant au réseau électrique de vastes zones rurales écossaises, dont certaines n'avaient pas d'électricité jusque dans les années 1960. Bientôt, les nouveaux systèmes de pompage-turbinage s'intégreront parfaitement à l'utilisation croissante des énergies renouvelables intermittentes.

 

Histoire et événements marquants

 

À la fin du XIXe siècle, la première centrale hydroélectrique connue en Écosse a été construite sur les rives du Loch Ness, à l'abbaye bénédictine de Fort Augustus. Cette centrale fournissait de l'électricité aux moines ainsi qu'à 800 habitants du village. C'est dans les années 1890 que l'on a pris conscience de l'énorme potentiel des montagnes escarpées, des lochs et des pluies abondantes et fiables de l'Écosse pour produire des quantités substantielles d'énergie hydroélectrique. Une source fiable d'électricité était nécessaire pour aider à transformer la bauxite brute en aluminium, et la centrale hydroélectrique et les fonderies de Foyers ont été développées. Mais il a fallu attendre 20 ans pour que le premier grand projet hydroélectrique destiné à fournir de l'électricité au public soit conçu. En 1926, le projet hydroélectrique de Lanark, sur la rivière Clyde, est mis en service. Il fonctionne encore aujourd'hui avec une capacité de 17 MW. Il a été suivi par les centrales de Rannoch et de Tummel dans les montagnes Grampian et, en 1935, par ce qui est devenu un projet très influent dans l'histoire de l'hydroélectricité écossaise, à Galloway. La première grande centrale à accumulation par pompage d'Écosse fut Cruachan, à Argyll, inaugurée par la Reine en 1965; la dernière unité fut mise en service en 1967. C'était la plus grande centrale de ce type au monde à l'époque. Un important projet d'expansion de la centrale de 440 MW est prévu, qui permettra d'ajouter une nouvelle centrale souterraine de 600 MW. La plus récente grande centrale hydroélectrique mise en service en Écosse est celle de Glendoe, d'une capacité de 100 MW, située dans les Highlands, au-dessus du Loch Ness ; elle a été mise en service en 2009. Plus récemment, en 2021, RWE a mis en service le petit projet au fil de l'eau de 2 MW de Glen Noe.

 

Vers l'avenir

 

Les prochains développements majeurs seront la mise en œuvre de trois grands projets de pompage-turbinage. En 2021, le gouvernement écossais a accordé un permis de construire pour le projet Red John de 450 MW, qui sera construit près d'Inverness. D'autres projets de stockage par pompage sont prévus : Glenmuckloch (400 MW) à Dumfries et Galloway ; Eishken (300 MW), qui utilisera l'eau de mer, sur l'île de Lewis ; et Coire Glass, à Lochaber dans les Highlands, qui aura une capacité allant jusqu'à 1500 MW. Les ingénieurs écossais et britanniques spécialisés dans l'hydroélectricité et les barrages ont beaucoup d'expérience à partager, ainsi que des projets futurs à discuter.

 

En collaboration avec les propriétaires et exploitants de centrales hydroélectriques en Écosse, nous prévoyons de courtes visites techniques, ainsi que des visites post-conférence, dont les détails seront annoncés prochainement. Ces visites seront conçues pour présenter l'expérience écossaise en matière de petites et grandes centrales hydroélectriques, de développement de l'accumulation par pompage
et de recherche hydraulique.

 

 

 

>> Voir la brochure ici

 

>> Voir le site ici

 

 

Tags : Evènements